Fun

La belle histoire de Marine et Pampan le lièvre.

La belle histoire de Marine et Pampan le lièvre.

L’histoire que je vais vous raconter me tient particulièrement à cœur. C ‘est l’histoire de Marion et de Pampan. Marion avait 10 ans lorsque son chien lui a ramené une boule de poils toute mouillée et que sa maman et elle ont pris pour un hérisson jusqu’à ce qu’il ne lève la tête et qu’elles comprennent que c’était un lièvre. Avec Marion nous nous sommes connues sur FB, et oui, nous avions un lien en commun, un petit animal sauvage. Alors oui, je sais que c’est interdit, mais c’est une chance que la vie nous offre et mon Elvis a bouleversé la mienne comme Pampan a bouleversé celle de Marion. Au moment où je vous écris Pampan s’en est allé, il allait avoir 11 ans. Marion et lui ont grandi ensemble et lorsqu’elle m’a appris son décès j’ai eu beaucoup de peine pour elle…

Bref, c’était un matin de juin, Pampan avait 15 jours lorsqu’il a croisé la route de Marion. Sa maman lui a fait comprendre que s’occuper d’un animal était un engagement sérieux. Alors elle s’en est tellement bien occupée qu’il est devenu un beau lièvre plein de vigueur, labourage de dos avec ses grandes pattes fines, pipis sur les canapés en velours, habits troués mais qu’est-ce que c’est par rapport à l’intensité de la relation qu‘ils ont vécu ensemble ? Pampan vivait dans la maison mais il avait aussi accès à l’extérieur et parfois il a fait de belles frayeurs à sa maîtresse en quittant la maison mais heureusement tout s’est toujours bien terminé. Du coup, Lapin (et oui c’était son petit surnom !) a adopté le harnais et ainsi, ils ont pu faire ensemble de belles balades dans les champs. Comme le dit Marion s’était son bébé, il était tout pour elle. Lorsqu’elle avait le cafard, il lui suffisait de prendre son lièvre dans ses bras et tout allait mieux. Alors pour garder une trace à jamais de cette si belle histoire d’amitié Marion pense à se faire tatouer, je lui ai dit que j’y pensais aussi mais que j’avais peur et voici ce que Marion m’a répondu : » rien de plus beau que d’avoir à jamais quelque chose qui nous tient à cœur sur notre peau.

Merci Marion pour tous ces échanges que nous avons eus à propos de Pampan et d’Elvis et comme tu me l’as dit : « Pampan est libre maintenant

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *