Bien-être du lapin

Qu’est-ce que la myxomatose ?

Le lapin est un animal très populaire dans les foyers. On adore ces petites boules de poils affectueuses qui partagent notre vie jour après jour durant de nombreuses années.
Mais comme chaque être vivant, le lapin a des points faibles pouvant rapidement mettre sa santé en danger.

Il est donc important de prendre le temps de bien vous renseigner sur les risques pour la santé de votre lapin.
La myxomatose en fait partie, savez-vous ce que c’est ? Je vous ai  préparé un article pour vous expliquer en détail tout ce qu’il faut savoir afin de bien protéger votre lapin.

Petite explication sur cette maladie

La myxomatose est une maladie virale touchant fortement les lapins, il est donc important de comprendre de quoi il retourne. Cette maladie est apparue dans l’hexagone vers 1950. Sa forme virale l’a rapidement rendue redoutable mais aussi très tenace, notamment à cause des mouches hématophages, de certains moustiques, des tiques et des puces qui aident à la véhiculer. Le virus se développe d’ailleurs favorablement dans les milieux humides et il résiste environ deux ans à l’extérieur, ce qui le rend d’autant plus difficile à combattre.

Cette maladie virale est donc très dangereuse pour les lapins, qu’ils soient domestiques ou sauvages. Ils sont bien plus fragiles que des lièvres et cela les rend vulnérables face à ce type de virus. Cette fragilité conduit très souvent à la mort du lapin au bout de deux semaines ou même 48 heures si la forme du virus est virulente. Toutefois, elle n’est pas transmissible pour les autres animaux ni les hommes, cela permet de limiter les dégâts en cas de contamination dans votre foyer.

Etant donné que le virus est favorable aux zones humides, il est assez répandu en zone rurale, mais les moustiques apportent la myxomatose jusque chez les lapins domestiques vivant en appartement, il faut donc rester vigilant !

Quels sont les symptômes ?

La myxomatose peut se déclarer sous deux formes différentes après une incubation d’une durée de 8 à 10 jours. Toutefois, il faut savoir que cela peut durer jusqu’à 3 semaines avant que les premiers symptômes n’apparaissent !

A partir de là, vous pouvez voir deux formes de myxomatose.

  • Commençons par la forme aigüe qui est la plus répandue. Elle est fortement présente en été et en automne. Votre lapin aura une forte température et perdra l’appétit. Il aura donc l’air fatigué et abattu très rapidement. Ensuite, vous verrez des symptômes oculaires comme une inflammation des paupières et les signes d’une conjonctivite. A tout cela s’ajoutera l’apparition de nodules au niveau des yeux, des oreilles et du nez. Certaines fois vous pourrez voir un gonflement à différents endroits du corps de votre lapin comme au niveau des organes génitaux et des extrémités des membres par exemple.  Mais quelque fois, il arrive qu’on ne puisse voir que de petits nodules régressant très rapidement au bout de quelques semaines.
  • La seconde forme est celle chronique car elle survient à n’importe quel moment de l’année. Votre lapin aura les symptômes d’un coryza avec une forte inflammation au niveau des paupières et une apparition de petits nodules.

Nous vous conseillons donc vivement de bien surveiller votre lapin et d’être d’autant plus attentif s’il vous semble abattu du jour au lendemain. Le virus pourrait bien s’être déclenché !

La transmission de ce virus

Comme énoncé plus haut, la myxomatose est un virus qui se transmet très rapidement et reste assez tenace puisqu’il peut résister deux ans à l’extérieur. Cette forme de maladie peut donc se transmettre de manière directe ou indirecte en ayant différents vecteurs comme :

  1. Les insectes ou si votre lapin vit avec d’autres animaux porteurs de puces ou de tiques (chat et chien )
  2. Vous vivez à proximité d’un élevage de lapins
  3. Il a accès à l’extérieur
  4. Vous vivez dans une région où les moustiques sont très présents
  5. Vous vivez dans une région humide ou à coté d’une rivière ou d’un plan d’eau

Il faut donc faire attention à votre lapin et assurer une prévention efficace pour le protéger efficacement. Il existe des solutions naturelles (citronnelle, mélisse, géranium, basilic, lavande etc…) pour repousser les moustiques et posez des moustiquaires durant la forte saison de moustiques pour limiter les risques !

Comment protéger votre lapin ?

Si votre lapin est atteint de la myxomatose, il n’aura aucun traitement pour le guérir. Il faudra espérer que son corps soit assez fort pour guérir et que le virus ne soit pas trop virulent. Toutefois, des antibiotiques peuvent aider à limiter la surinfection pour venir en aide à votre lapin.

Il existe toutefois une solution efficace à prendre en compte avant que votre petite boule de poils ne contracte la maladie. Il faut le vacciner contre la myxomatose ! Le vaccin appelé Nobivac Myxo-rhd conjugue myxomatose et maladie hémorragique, il se fait en une seule injection qui devra être renouveler 12 mois après. Les vaccins permettent de diminuer la mortalité et de lutter plus efficacement contre les symptômes de la maladie. Il est bien évident qu’une vaccination doit se faire sur un lapin qui est en bonne santé car le vaccin entraine forcément un affaiblissement du système immunitaire de votre lapin pendant quelques jours. Il faudra prendre également en compte la période post-vaccinale pendant laquelle le vaccin ne protège pas votre compagnon. Pour le Nobivac cette périodes est de trois semaines donc soyez vigilants ! Votre vétérinaire vous indiquera la marche à suivre pour protéger votre lapin de compagnie efficacement.

Il ne faudra pas non plus oublier de faire attention à la prévention en combattant les puces et moustiques tout au long de l’année par exemple. Votre petit compagnon vous en sera très reconnaissant !

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *