Habitat lapin : Tout savoir

Tout savoir sur l'habitat du lapin


Tout savoir sur l’habitat du lapin de compagnie

Partageant votre vie avec un (ou plusieurs) adorable lapin, vous vous interrogez sur son habitat idéal, afin de lui offrir la meilleure vie possible ? Vous avez raison, un habitat adapté est essentiel au bonheur, à la santé et au bien-être de votre petit compagnon. Et entre cage, clapier, enclos, semi-liberté, liberté totale, vous ne savez plus où donner de la tête ? Justement, nous allons faire le point sur ses besoins dans cet article ! Environnement, mobilier, loisirs et petits plus, l’habitat de votre lapin n’aura plus aucun secret pour vous ⤵

Habitat du lapin à l’état sauvage : la garenne

Petite bête, grand territoire !

A l’état sauvage, un lapin de garenne possède un territoire allant de 0,4 à 4 ha (c’est-à-dire de 4.000 à 40.000 m²). La taille de ce territoire varie selon l’abondance de nourriture et le nombre vivant sur celui-ci.

En effet, les lapins étant des animaux sociaux, ils vivent en communauté. Et plus la communauté est grande, plus le territoire de celle-ci l’est également. Ainsi, pour les plus grands groupes (comptant une vingtaine d’individus), la superficie du territoire peut aller jusqu’à 9-10 ha !

Groupe de lapins de garenne
Groupe de lapins de garenne

Les terriers, isolés ou partagés

Sur ce territoire, les lapins creusent des terriers.

Chaque lapin ou couple va ainsi posséder son terrier, qu’il reliera ou non à un autre afin de créer un réseau de galeries. Ce comportement, en plus de favoriser les interactions sociales (“eh, salut voisin !”), augmente également les chances de survie en cas d’attaque de prédateurs (on entre par un côté, mais on ressort par un autre).

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ces terriers ne sont pas creusés au petit bonheur la chance : comme souvent chez le lapin, leur disposition répond à un impératif hiérarchique. Ainsi, le couple dominant va occuper le centre du territoire, tandis que les dominés seront relégués à la périphérie, plus facilement accessible aux prédateurs, et généralement moins riche en nourriture.

Terriers de lapins de garenne
Terriers de lapins de garenne

Haies, buissons : les cachettes sont essentielles

Dans leur milieu naturel, ils occupent des espaces variés : landes, clairières, bois… Mais tous ont un point commun : une végétation plus ou moins dense faisant office de cachette de fortune en cas d’attaque imprévue.

En effet, comme nous l’avons vu plus haut, le territoire des lapins est vaste ; de fait, ils ne restent pas près de leurs terriers à longueur de journée, mais explorent, mangent, et marquent les limites de celui-ci régulièrement. Cela ne leur laisse pas toujours le temps de retourner s’y réfugier si l’un de leurs congénères les avertit d’un danger en tapant de la patte (vous voulez en savoir plus sur leur langage, rendez-vous dans notre article dédié). Il faut donc que des cachettes (haies, buissons…) soient disponibles en nombre suffisant pour assurer la sécurité de tous.

Lapin de garenne caché derrière des herbes
Lapin de garenne caché derrière des herbes
Une rabouillère de lapin de garenne
Une rabouillère de lapin de garenne

Habitat lapin : Et si on faisait un parallèle avec les humains ?

Pour vous aider à bien identifier le rapport qu’ils entretiennent avec leur territoire, permettez-moi un petit parallèle avec nos propres lieux de vie.

Le terrier s’apparenterait à notre appartement (ou notre maison). On s’y sent en sécurité, on y élève nos enfants, on le défend contre les intrus, on le garde aussi propre que possible et on y dort.

Le réseau de galeries reliant plusieurs terriers s’apparenterait à un immeuble : on y croise nos voisins, on y est de passage pour rentrer chez soi, mais on n’y reste pas trop longtemps. Il répond essentiellement à un besoin de circulation.

Leur territoire, ce serait notre quartier. On y connait les têtes qu’on y croise, on va y chercher notre nourriture, on connait les raccourcis, les chemins détournés, les lieux où se réfugier en cas de souci. On y flâne parfois, on profite du soleil, on s’y dégourdit les jambes ou on y pratique notre jogging. Et plus ce quartier est fourni en commodités, moins nous avons besoin qu’il soit grand.

Vue souterraine du terrier du lapin de garenne
Vue souterraine du terrier du lapin de garenne
La vie en immeuble
La vie en immeuble

Recréer ces conditions chez soi : la vie en liberté

Exit la cage

Avec tout ce que vous venez de lire, je pense que cela vous parait maintenant évident : quelle que soit sa taille, la cage n’est pas un habitat adapté pour les lapins. Déjà, parce qu’elle est évidemment trop petite (oui, même celles présentées comme “XXL”). Comme nous l’avons vu plus haut, le lapin vit sur un territoire de plusieurs hectares centré sur son terrier. Il serait possible, à la limite, d’assimiler la cage à son terrier, mais il faudrait alors lui proposer un territoire vaste, accessible à tout instant, et qui répondrait à ses besoins les plus primitifs : gratter, creuser, sauter, courir, jouer… Ce qui signifierait utiliser la cage sans jamais la fermer ; autrement dit : la vie en liberté 😏 #CQFD

Cependant, utiliser la cage en guise de terrier n’est pas adapté non plus. Si nous reprenons les caractéristiques du terrier d’un lapin, nous avons : un sol doux, meuble, une protection offerte à quasiment 360°, une entrée et plusieurs sorties… Avons-nous tout cela dans une cage ? Non.

Le fond de la cage a un sol dur, très irritant pour luers pattes. A force d’évoluer sur ce type de surface, votre petit amour risque de développer une pododermatite très douloureuse qui restreindra ses mouvements et le fera souffrir !

La cage n’offre pas de protection contre les intrus (enfin, pas selon votre lapin qui attend d’être dissimulé au regard des prédateurs). Votre animal ne peut donc s’y sentir en sécurité, pris au piège dans un espace dont il n’a pas la maitrise et d’où il peut voir toute sorte de menaces le fixer, lui parler, voire tenter de l’attraper. La cage est une source de stress pour eux !

Enfin, la cage, ouverte h24 et utilisée en guise de maison n’est pas idéale non plus : obligeant votre animal à sauter pour entrer et sortir, le forçant même parfois à emprunter une rampe en barreaux où il peut se blesser, elle occupe une place inutile dans votre logement et menace la santé de votre petite bête. Il n’y a donc qu’une chose raisonnable à faire : ne pas (ou ne plus) y avoir recours.

La bonne idée : vous possédez une cage à lapins (longueur supérieure ou égale à 1 m) dont vous souhaitez vous débarrasser ? Faites une bonne action, en la proposant à un centre de soins qui accueille les hérissons ! Ceux-ci utilisent ces cages pour les hérissons en convalescence ou pour les portées de choupissons qui nécessitent une attention constante. Malheureusement, en cas d’infection grave ou très contagieuse, ils doivent se débarrasser de certaines cages et en ont donc besoin régulièrement ! N’hésitez donc pas à les contacter pour leur proposer la vôtre 🙂

Non aux lapins en cage !
Non aux lapins en cage !
Non aux lapins dans un clapier !
Non aux lapins dans un clapier !
Clapier non adapté aux lapins
Clapier non adapté aux lapins

Le matériel essentiel

Maintenant que la cage n’est plus une option, quel habitat proposer à votre lapin ? De quel matériel et accessoires avez-vous besoin pour le rendre heureux et répondre au mieux aux exigences de son mode de vie ?

Ne vous inquiétez pas, nous allons voir tout cela ensemble 😉

Elvis dans son espace de vie
Elvis dans son espace de vie

1 – Un sol doux pour les pattounes

Cela peut paraitre étrange de débuter par le sol, mais vous n’interviendrez que difficilement sur cette partie une fois posé tout le reste du mobilier 😁

Comme nous l’avons vu précédemment, le lapin a besoin d’évoluer sur un sol relativement moelleux et non glissant. Ainsi, certains parquets ou carrelages peuvent lui poser problème, le forçant à se déplacer façon Holiday on ice, ou, pour les carrelages poreux et les sols durs, en lui provoquant d’infimes blessures aux pattes, répétées à chaque déplacement, qui finiront en pododermatite.

Que faire alors ? Doit-on véritablement mettre de la moquette dans toute sa maison pour que Lapinou soit heureux ? Fort heureusement, non 😉

Permettez-lui de se déplacer sur des surfaces différentes, en passant par exemple d’une pièce à une autre, et proposez-lui quelques tapis de bonne taille dans des matières variées, idéalement naturelles et douces. Il vous est ainsi possible d’acquérir un tapis épais et douillet dans des coloris neutres ou aux couleurs de l’arc-en-ciel, d’opter pour un tapis en chanvre, ou encore pour un tapis en fibres naturelles, selon les goûts et les envies de votre lapin de compagnie.

Concernant l’épicentre de son territoire, vous pouvez le délimiter astucieusement grâce à un grand tapis. Votre lapin aura ainsi accès à toutes ses commodités facilement et son espace s’intègrera joliment chez vous.

Elvis sur son tapis en jonc de mer
Elvis sur son tapis en jonc de mer
Napoléon faisant une sieste sur le tapis hygiénique
Napoléon faisant une sieste sur le tapis hygiénique
Tapis hygiénique pour les lapins
Tapis hygiénique pour les lapins
Elvis sur son tapis en chanvre
Elvis sur son tapis en chanvre

2 – Des cachettes

Votre lapin a naturellement besoin de cachettes : cabanes, dessous de meubles… Il vous arrivera parfois de le retrouver dans des endroits improbables, ou de passer de longues minutes à le chercher. La raison en est simple : pour se sentir en sécurité (et donc pour son bien-être), le lapin a besoin d’être dissimulé aux yeux de tous.

Il affectionne donc les endroits clos, adaptés à sa taille, mais lui permettant de fuir en cas de danger. Le plus simple, en tant qu’humain, est donc de mettre à sa disposition des cabanes à double entrée, dans lesquelles il se sentira à l’aise et en sécurité. Et vous n’aurez que l’embarras du choix dans notre boutique : que ce soit la ravissante maison Aglaé, le chalet (pour les montagnards ou les amateurs de raclette), l’house of love (pour dire à votre lapin combien vous l’aimez), la maison Pollux taille XXL (pour les gros roudoudous d’amour 🧡), la cabane en fibres naturelles (que votre lapin se fera un plaisir de customiser à coup de quenottes 😏), le château aux façades personnalisables (pour les grands seigneurs 😎), la maison douillette (qu’on voudrait disponible à taille humaine), ou la maison Hellheim (idéale pour les vikings et les pirates qui cherchent une vigie)… Vous êtes certain.e de trouver celle.s qu’il vous faut !

Maison Aglaé en bois pour les lapins
Maison Aglaé en bois pour les lapins
Maison pour grands lapins
Maison Pollux XXL
Elvis et sa House of Love
Elvis et sa House of Love
Maison Helheim pour les lapins
Maison Helheim pour les lapins
Elvis dans la maison douillette
Elvis dans la maison douillette
Baloo sur sa cabane en fibres naturelles
Baloo sur sa cabane en fibres naturelles
Chalet en bois pour les lapins
Chalet en bois pour les lapins
Tunnel Nupi en bois pour les lapins
Tunnel Nupi en bois pour les lapins

N.B. : si vous craignez que ces cabanes ne vous privent de votre lapin de compagnie, ou qu’il n’y passe le plus clair de son temps, rassurez-vous : ce n’est pas le cas.

Si les débuts de la cohabitation avec votre animal peuvent l’intimider et le pousser à se refugier dans ses cabanes pour se sentir à l’aise, il se détendra au fur et à mesure des jours et des semaines pour finir par piquer un roupillon au milieu de votre salon (oui, c’est du vécu 😂).

Plus il aura de possibilités de s’isoler et de se cacher, plus il se sentira à l’aise et en sécurité chez vous, et moins il ressentira le besoin d’utiliser ses cachettes. N’hésitez donc pas à lui en proposer une ou plusieurs 🙂 Par ailleurs, il vous est possible de l’aider à mieux vivre son emménagement chez vous grâce à notre Secure Bunny.

3 – Un bac à litière

A l’instar du chat, le lapin est un animal très propre, capable d’utiliser une litière pour faire ses besoins.

L’idéal est de lui proposer un simple bac à litière, dans lequel votre animal de compagnie pourra se soulager en gardant un œil sur les alentours 👀

Je profite cependant de ce chapitre pour vous donner une petite astuce : si les pipis sont bien gérés par le lapin, leurs crottes, elles, sont plutôt larguées près des lieux de nourrissage, sans que leur propriétaire ne soit véritablement en mesure de s’en apercevoir. Dans la nature, cela est une façon de s’approprier les sources de nourriture, sans la souiller d’urine.

Ceci étant, en intérieur, autant joindre l’utile à l’agréable, et éviter de sortir l’aspirateur 10 fois par jour pour récolter des Nesquick, non ? 🙃 L’astuce est toute simple : proposez à votre lapin de consommer son foin dans sa litière. C’est tout. Ainsi, tout occupé qu’il sera à sélectionner le meilleur brin, il fera ses petites affaires dans sa litière comme le bon garçon ou la bonne fille qu’il est, et vous n’en serez que plus heureux.se !

Comment faire cela ? C’est très simple ! Optez pour l’un de nos râteliers-litières : en taille S pour les lapins de petit format vivant seuls, en taille M pour les couples ou ceuxde taille moyenne, et en taille XXL pour les géants.

Litière de papier pour les lapins
Litière de papier pour les lapins
Granulés de bois pour lapin
Granulés de bois servant de litière pour les lapins
Râtelier-litière pour les lapins
Râtelier-litière pour les lapins
Litière granulés de bois et tapis hygiénique
Litière granulés de bois et tapis hygiénique

4 – Des jouets

Vous ne saviez pas que le lapin était joueur ? Vous allez rapidement le découvrir 😁 Qu’il se lance dans une séance de catch avec un objet quelconque, qu’il se mette à courir comme un fou en faisant des sauts de cabri ou qu’il semble s’entrainer pour la prochaine coupe du monde de football, vous verrez que le lapin a de nombreuses passions, et que le jeu fait partie de celles-ci !

Pour satisfaire cette soif de jouer et de se dépenser, enrichissez son environnement de jeux adaptés à sa taille et à son espèce. Au menu :

Le Mille-feuilles jouet naturel pour les lapins
Le Mille-feuilles jouet naturel pour les lapins
Trio de balles en fibres naturelles pour les lapins
Trio de balles en fibres naturelles pour les lapins
Spirale infernale pour les lapins
Spirale infernale pour les lapins
Deliss-roll à suspendre pour les lapins
Deliss-roll à suspendre pour les lapins
Baloo et son roll aux pissenlits
Baloo et son roll aux pissenlits
Altères gourmandes
Jouet friandise en forme d'altères pour les lapins
Bamboo et le P'tit Snack
Bamboo et le P'tit Snack
Jeu en bois bac +10 pour les lapins
Jeu en bois bac +10 pour les lapins

5 – Un coin dodo confortable

Vous appréciez probablement de retrouver votre lit douillet après une grosse journée ; c’est pareil pour votre lapin !

Après avoir sauté, joué, couru, il a bien besoin de repos, et quoi de mieux qu’un couchage tout moelleux pour parfaire son habitat ? Voici quelques idées de couchage top moumoute :

Hamac Nevada rafraichissant medium pour les lapins
Hamac Nevada rafraichissant medium pour les lapins
Hamac douillet XL pour les grands lapins
Hamac douillet XL pour les grands lapins
Capsule spatiale pour les lapins
Capsule spatiale pour les lapins
Tipi de luxe pour les lapins
Tipi de luxe pour les lapins
Sofa
Sofa bleu pétrole pour les lapins
Roll N Flop pour les lapins
Roll N Flop pour les lapins

6 – Une écuelle ou un bol lourd et stable

Vous ne verrez probablement jamais votre chien ou votre chat utiliser un biberon pour étancher sa soif ; c’est pareil pour votre lapin. L’utilisation d’un biberon n’a rien de physiologique pour votre animal, et l’usage des biberons devrait être strictement réservé aux enfants en bas-âge.

Aussi, afin de proposer de l’eau à votre lapin, ayez simplement recours à une écuelle ou un bol lourd et stable, lui permettant de boire sans risquer de renverser le contenant. Nous vous proposons ainsi plusieurs modèles d’écuelles répondant à ces caractéristiques : l’assiette en bois, la gamelle All you need is love, et l’écuelle Welcome. Il ne vous reste plus qu’à choisir celle.s que vous préférez 😉

Module écuelles en bois pour les lapins
Module écuelles en bois pour les lapins
Ecuelles Welcome pour l'eau ou l'alimentation des lapins
Ecuelles Welcome pour l'eau ou l'alimentation des lapins
Assiette en bois pour les lapins
Assiette en bois pour les lapins

Que penser de la semi liberté ?

Le meilleur des 2 mondes ?

Vous avez peur à l’idée de laisser gambader votre lapin en votre absence, ou vous craignez que vos autres animaux de compagnie (chat, chien) voire que vos enfants ne laissent pas votre animal tranquille ? La liberté partielle peut être une solution.

Vous vous demandez peut-être de quoi il s’agit. Tout simplement, c’est proposer un lieu de vie et un environnement adapté à votre lapin, tout en restreignant les allers et venues de celui-ci pendant certains moments de la journée.

Généralement, on utilise un enclos pour cela, dans lequel votre lapin trouvera tout le nécessaire à son bien-être, et qu’on pourra fermer dès que nécessaire, afin d’éviter les accidents tout en conservant les avantages, en terme de santé et de comportement, de la liberté totale.

Enclos pour les lapins
Enclos pour les lapins

La solution pour les lapereaux ?

Les bébés lapins, ou juvéniles, sont certes adorables, mais ils sont surtout curieux ; et cette curiosité passe non seulement par le goût, mais aussi par une méconnaissance totale de certains dangers.

Lâcher cette minuscule boule de poils dans votre intérieur peut être intimidant pour vous, mais également dangereux pour lui. Les premiers temps, il est donc recommandé d’opter pour l’utilisation d’un enclos, et une vie en liberté partielle.

Dans un espace délimité et parfaitement sécurisé, votre petit bébé pourra se déplacer à sa guise, apprendre la propreté, jouer, sauter… sans risquer quoi que ce soit. Votre présence sera associée aux sorties, aux jeux, aux caresses et à la découverte de tout un monde.

Ces sorties dans le “grand” monde seront l’occasion d’éduquer votre lapin : non, les pipis se font dans la litière uniquement ; non, tu ne peux pas grignoter ceci ou cela… Ces “non” doivent être prononcés sur un ton ferme, assorti parfois d’un claquement dans les mains si l’individu n’obtempère pas (ce qui est fréquent lors de la puberté). Notez toutefois que vous ne devez pas remettre votre lapin dans son enclos et le fermer à chaque bêtise : associant l’enclos à une punition, votre lapin ne voudra plus y retourner de lui-même !

Dans semi-liberté, il y a “liberté”

L’un des fréquents écueils de la liberté partielle, c’est que, finalement, votre lapin passe le plus clair de son temps dans un enclos fermé. C’est pourquoi il est absolument nécessaire d’insister sur ce point : qu’il s’agisse d’un enclos ou d’une cage, un lapin ne devrait pas être enfermé trop longtemps.

Il a besoin de sauter, de courir, d’échanger avec vous (à sa façon, bien sûr). Il doit pouvoir assouvir sa curiosité en découvrant (ou en redécouvrant) des lieux inconnus. Et tout cela n’est pas compatible avec une vie en détention.

Comment savoir si votre lapin a suffisamment de temps de sortie ? C’est simple, la journée fait 24h, passe-t-il plus de 12h enfermé dans son enclos ? Si oui, c’est qu’il est effectivement enfermé trop souvent.

Pourtant, vous n’imaginez pas le laisser vaquer à ses occupations dans votre logement, en votre absence, de peur qu’il cause des dégâts irréversibles ? Le point suivant devrait fortement vous intéresser 🤗

Elvis en liberté H24
Elvis en liberté H24
Blue vit sa best life en liberté
Blue vit sa best life en liberté
Napoléon rentre et sort quand il le souhaite
Napoléon rentre et sort quand il le souhaite

Pour vivre en harmonie : comment sécuriser son intérieur

Vivre avec un lapin, c’est vivre avec un animal immensément curieux, joueur, voire coquin. Il aime apprivoiser son territoire grâce à ses 5 sens, et le goût en fait partie. Il grignotera donc volontiers ci ou ça, histoire de voir si c’est comestible, et quel goût ça peut avoir. Et, dans le cas des fils électriques ou des plantes, par exemple, cela peut poser de gros problèmes. Il est donc essentiel de sécuriser son intérieur afin que Mr Lapinou puisse s’y promener sans risque.

Grilles de protection pour les lapins
Grilles de protection pour les lapins

Fils électriques

Peut-être le point le plus essentiel, il est indispensable de sécuriser les fils électriques de votre logement. Gaines, goulottes, boites… Peu importe la solution que vous choisirez, l’important est qu’à aucun moment votre lapin ne puisse grignoter un fil et s’électrocuter.

Protège câbles
Protège câbles
Protège câble contre les dents des lapins
Protège câble contre les dents des lapins

Plantes vertes

Si vous aimez autant les plantes que moi, il est probable que votre intérieur en recèle de toutes sortes. Et il n’est pas question de vous en séparer, bien sûr.

La solution la plus simple est de les placer en hauteur, en vous assurant que votre lapin n’a aucun moyen de l’atteindre (en sautant sur un meuble proche, par exemple).

Pour les plantes avec de longues racines aériennes (comme le monstera), la mettre en hauteur ne suffira pas : il faudra bloquer l’accès aux racines par tous les moyens. Dans mon cas, j’ai opté pour un “encerclement” à coup de boites et de medium (non, pas ce medium-là 🔮); interdisant ainsi à Schoko d’accéder à ce qu’elle a identifié comme étant sa pitance.

Anticiper les problèmes éventuels

Vous avez maintenant sécuriser les parties les plus évidentes de votre logement. Voyez-vous des objets ou des meubles qui pourraient risquer d’intéresser votre lapin ? Si c’est le cas, déplacez-les hors de sa portée (ex : la commode Louis XV en merisier de grand-mamie). Ne laissez pas vos objets de valeur à des endroits accessibles (même s’il y a très peu de chance que votre animal de compagnie ne s’attaque à de la porcelaine de Chine, il pourrait bousculer votre vase en passant et le faire tomber), et observez votre lapin.

Vous identifierez vite ses obsessions : pour Schoko, c’est le carton. AUCUN carton n’est en sécurité avec elle, j’ai donc dû remplacer mes boites à chaussures utilisées en guise de rangement par des boites en plastique. Comme elle ne fait que les transformer en confettis sans les ingérer, je lui en propose de temps à autre en guise de jouet : rouleau de papier toilette, boites avec quelques friandises à l’intérieur…

Certains pourront s’attaquer à toute autre chose : pied de meuble, tissus… A vous de voir ce qui titille le vôtre, afin de protéger votre mobilier 😉

Le lapin, le meilleur des colocs ?

Maintenant que nous avons fait le point sur les essentiels de l’habitat du lapin, ne serait-il pas temps de parler un peu du comportement de ce coloc pas comme les autres ? Est-il du genre rabat-joie à bouder chaque événement social, ou au contraire, est-ce le fêtard invétéré qui vous réveillera chaque nuit et laissera un tas d’immondices dans vos lieux communs après chaque passage ? 🤔

Pour commencer, sachez que le lapin est un animal crépusculaire : il est essentiellement actif au lever du jour et à la tombée de la nuit. Evitez donc de le mettre dans une chambre d’enfant par exemple ; déjà parce qu’un enfant ne devrait pas être laissé sans surveillance avec votre lapin, mais surtout parce qu’il pourrait gêner le sommeil d’un membre de votre famille.

Concernant la sociabilité du lapin, c’est vraiment très variable d’un individu à l’autre. Certain courent se cacher dès qu’ils entendent des pas, d’autres au contraire sont étonnamment bonne patte et viennent accueillir chaleureusement tous vos visiteurs (c’est le cas de Schoko). Quel que soit le comportement de votre lapin, il est essentiel de le respecter : ne l’attrapez pas dans sa cabane pour l’exhiber à vos proches, c’est extrêmement stressant pour lui.

Enfin, n’oubliez pas que votre lapin a une ouïe extrêmement développée : ne l’installez pas près de baffles ou d’enceintes, ni dans une pièce très animée avec beaucoup de bruit. Bien sûr, il vous est tout-à-fait possible de mettre son lieu de vie dans votre salon par exemple ; si le bruit de la TV ou de la chaine Hi-Fi l’importune, il n’aura qu’à changer de pièce pour aller faire la sieste dans la salle d’à côté. Mais cela n’est valable que si votre lapin est en liberté totale. Dans un enclos par exemple, il ne pourra pas échapper à ce bruit et peut développer des troubles du comportement comme des destructions compulsives ou des pipis de mécontentement.

Et la vie en extérieur ?

Vous envisagez d’installer votre lapin dans votre jardin ou votre cour ? Pourquoi pas ! Il faut cependant tenir compte de nombreux paramètres que nous détaillerons ci-après 👇

La sécurité avant tout !

Renards, fouines, blaireaux, rapaces… Les prédateurs du lapin sont extrêmement nombreux et redoublent d’ingéniosité quand il s’agit de s’attaquer à leur proie.

Si vous souhaitez installer votre lapin en extérieur H24, prenez les éléments suivants en compte dans votre installation :

  • une fouine peut passer dans un espace de la taille d’une pièce de 2€. Le grillage à poules n’est donc pas suffisant pour l’arrêter ; prévoyez un grillage à mailles fines de 1 cm x 1 cm par exemple.
  • renards, blaireaux… sont capables de creuser jusqu’à 40 cm pour passer sous votre grillage. De son côté, le lapin est un creuseur né également, et risquerait de s’enfuir si vous n’enterrez pas un grillage sous son espace. Afin de lui permettre de se défouler tout de même et de gratouiller à l’envi, visez une profondeur de 40 cm sous la surface du sol.
  • les rapaces sont capables de saisir votre lapin en quelques secondes. Pour le protéger de ce type d’attaques, pensez à tendre un filet au-dessus de son espace, ou installer un grillage au-dessus de celui-ci.
Enclos extérieur protégé pour les lapins
Enclos extérieur protégé pour les lapins

Et les clapiers dans tout ça ?

Non aux clapiers pour les lapins
Non aux clapiers pour les lapins

Les clapiers étaient et sont encore utilisés pour les lapins d’élevage. Ils ne sont cependant pas mieux adaptés qu’une cage.

Si vous souhaitez que votre lapin vive en extérieur, considérez les clapiers comme une cabane où il peut se réfugier en cas de besoin, mais n’utilisez pas ceux-ci en guise d’habitat.

Est-ce possible en toutes saisons ?

Canicule, froid polaire… Le lapin peut-il rester dehors en toute saison ? Oui et non.

Lors des grosses chaleurs (> 20-25°C), le lapin est en souffrance. Ne parvenant pas à réguler sa température, il peut souffrir d’un coup de chaleur et en mourir. Il est donc essentiel de le rentrer au frais dans votre logement lors de ces périodes.

Si vous n’en avez pas la possibilité, prévoyez d’installer son espace à l’ombre, idéalement plein nord, et proposez-lui des tapis rafraichissants, des bouteilles d’eau congelée (enveloppées dans des serviettes), et vaporisez-lui régulièrement les oreilles d’eau fraiche. Bien entendu, il est indispensable qu’il ait accès à de l’eau tempérée à tout moment, et vous pouvez mouiller sa verdure avant de lui donner afin d’augmenter son apport hydrique.

Pour le froid : si votre lapin a eu l’occasion de vivre l’automne à l’extérieur, il devrait avoir fait son poil d’hiver, qui lui permettra de vivre en extérieur. Le dessous de ses pattes est recouvert d’une épaisse couche de fourrure qui le protège contre les éléments et lui permettent d’évoluer à l’extérieur par tous les temps. Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, je vous invite à consulter cet article.

Blue dans sa chambre
Blue dans sa chambre

Habitat du lapin : en conclusion

Vous avez compris qu’il fallait proscrire la cage qui n’est absolument adaptée à votre lapin de compagnie. Les animaux, chien, chat ou lapin ont tous besoin de se sentir bien et d’être heureux pour s’épanouir et vous donner en retour encore plus d’amour.
Nous vous avons montré beaucoup de conseils, d’exemples et de possibilités pour proposer un habitat du lapin adapté à vos goûts, votre budget.

Vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur l’habitat de votre lapin et ses habitudes de vie. Riche de ce nouveau savoir (ou de cette révision), il y a fort à parier qu’un (ou plusieurs) lapin.s ai.en.t droit à un homestaging en règle. Je suis certaine qu’ils n’en seront que ravis ! 🧡 Nos animaux le méritent !